Guillaume Despine m'a transmis quelques photos de ces dernières avancées. Son chantier avance, doucement, dans son appartement... A vous de juger, de commenter, et d'encourager.


en pièce jointe quelques photos dont voici les commentaires :

Fabrication de couples - mai 2009 © Guillaume Despinea - tous les couples démoulés ont été recoupés à la bonne longueur. Une légère résilience du lamellé-collé créé des erreurs de l'ordre de quelques mm.











Fabrication de couples - mai 2009 © Guillaume Despine
Fabrication de couples - mai 2009 © Guillaume Despine
Fabrication de couples - mai 2009 © Guillaume Despine
Fabrication de couples - mai 2009 © Guillaume Despineb à e - La quille et l'étrave sont fabriqués d'une seule pièce. Normalement celle-ci devrait être réalisée directement sur les couples positionnés sur un chantier de poutres. Pour des raisons de place j'ai décidé de séparer la voute de la quille et d'utiliser un gabarit. Cela complexifie la construction mais la grande rigidité du gabarit me permet un serrage efficace.

J'ai utilisé des lames trop épaisses (10 mm) : je n'ai eu aucun problème à les cintrer mais ma pièce s'est détendu lors du démoulage, créant un jeu de 1cm à chaque extrémité que j'ai dû combler avec une lame taillée en sifflet.

Fabrication de couples - mai 2009 © Guillaume Despine
Fabrication de couples - mai 2009 © Guillaume Despine
Fabrication de couples - mai 2009 © Guillaume Despinef à h - les barrots sont découpés dans du chêne massif de même épaisseur que les couples. La fixation est réalisée par une tige en alu qui vient coiffer l'extrémité du barrot et par des visses en inox. Pour l'instant ça tient très bien mais, j'ai peur qu'avec le temps le barrot ne se fende. Quand la serre bauquière sera posée je renforcerai la fixation avec des triangles en CP vissés sur le coté de l'ensemble.





Fabrication de couples - mai 2009 © Guillaume Despine
Fabrication de couples - mai 2009 © Guillaume Despine
Fabrication de couples - mai 2009 © Guillaume Despinei à k - Les épontilles sont fixées à chaque extrémités par des mortaises non traversante pour ne pas fragiliser la membrure. Les mortaises peuvent être très réduites car l'assemblage travaillera surtout en compression.


A très bientôt amitiés Guillaume